design graphique dans l'espace

Le Serpentin

Conception graphique des façades et des pignons, Pantin, depuis 2009


© Amélie Lebleu

Le Serpentin fut construit à la fin des années 50 par Émile Aillaud dans le quartier des Courtillières à Pantin. Ce bâtiment ondule autour d’un parc et abrite plus de 2000 habitants dans 550 appartements. Dans le cadre de la réhabilitation du bâtiment, les façades sont retravaillées en mosaïque de verre.
La conception graphique intègre les contraintes industrielles de fabrication et de pose. Sur rue le dégradé monte vers la lumière. Sur parc les variations horizontales se détachent de la végétation et distinguent les cinq entrées pour faciliter l’orientation. Chaque appartement a un point de vue unique. Des messages secrets ponctuent les murs pignons.
Ce chantier est unique par son ampleur et sa complexité.
En voici quelques chiffres :
30000 m2 de façade
2 km de développé
230 000 plaques
34 millions de carreaux
1880 compositions colorées différentes dont 26 côté rue
169 carreaux par plaque
13,6 m pour un dégradé court soit 41 plaques avec un pas de 4 carreaux
27,6 m pour un dégradé long soit 83 plaques avec un pas de 2 carreaux
1,68 palettes soit 40 cartons pour un dégradé court
3,30 palettes soit 80 cartons pour un dégradé long
2,5 jours pour poser une cage d'escalier
21 plaques pour recouvrir la hauteur du bâtiment
1 semaine pour contrôler les plaques pour 17 cages d'escaliers à Pantin avec 1 personne à plein temps en Tunisie
9 personnes en Tunisie pour constituer les plaques dans les bonnes proportions et couleurs

avec Pierre di Sciullo
maîtrise d'ouvrage : Pantin
architecture : agence RVA
construction : GTM

+ d'images de ce projet :